Fabien Degryse CD Summertime
Fabien Degryse - SummertimeSummertime Fabien Degryse - Finger Swingin'Finger Swingin' Fabien Degryse - The HeArt Of The Acoustic Guitar chapter 2The Heart of the Acoustic Guitar - chapter 2 Fabien Degryse - The HeArt Of The Acoustic GuitarThe Heart of the Acoustic Guitar Fabien Degryse - JazzFabien Degryse Jazz Fabien Degryse - Hommage à René ThomasHommage à René Thomas Fabien Degryse - Medor SadnessMedor Sadness Fabien Degryse - QuadruplexQuadruplex

Summertime

octobre 2015

Fabien Degryse - guitare acoustique


1 - Lullaby of Birdland (G. Shearing)

2 - Summertime (G. Gershwin)

3 - It Could Happen To You (J. Van Heusen)

4 - I Love You (C. Porter)

5 - Corcovado (A. C. Jobim)

6 - Bluesette (T. Thielemans)

7 - So What (M. Davis)

8 - Alone Together (A. Schwartz)

9 - Lady Bird (T. Dameron)

10 - Sonnymoon for Two (S. Rollins)

11 - Cry Me a River (A. Hamilton)

Midnight Muse records MMr1501


photo Fabien Degryse, guitare acoustique

Fidèle au finger picking, qu’il avait déjà abordé sur son premier album solo, Fabien Degryse reprend ici onze titres du répertoire jazz – surtout - et bossa - un peu.

La technique s’est encore affinée au profit d’une magnificence des mélodies mais surtout des émotions.

Bien plus qu’une simple relecture, sous les doigts de Fabien Degryse, « So What », « Lullaby Of Birdland », « Alone Together », « Corcovado » et, bien entendu, « Summertime » se redécouvrent. Chacun des thèmes est raconté avec beaucoup de personnalité, d’élégance et de finesse.

Les improvisations sont lumineuses et pleines d’idées qui nous invitent à l’évasion.

Le son est chaud et vivant. Nous sommes au plus près des cordes et de la caisse de résonnance.

Sans aucun re-recording, ni aucune post-production, Fabien Degryse nous livre une musique des plus pures. Il nous donne l’impression d’être juste là, à nos côtés, dans la même pièce.

Si l’on décèle ici ou là l’influence d’un Marcel Dadi, d’un Wes Montgomery ou d’un Joe Pass, Fabien Degryse laisse son empreinte toute particulière et nous éblouis par sa virtuosité, toute en fluidité et nervosité.

Voici un disque qui ne peut que réchauffer l’âme et faire entrer la lumière dans la grisaille. Une musique qui se joue du temps qui passe et du temps qu’il fait.